Marre de l'éternelle bûche de Noël ? Voici une sélection de recettes pour un dessert de fêtes aussi bon que surprenant !

 Lorsque l’on pense à Noël, il est des symboles dont il faut reconnaître que s’en départir revient à prendre un certain risque… Si les décorations de Noël peuvent définitivement être inscrites dans cette catégorie précisément, le sujet de notre article tourne davantage autour de la traditionnelle bûche. Nous allons prendre le temps de vous présenter quelques recettes de desserts absolument délicieux, en nous penchant tout d’abord sur quelques variantes qui se rapprochent un peu du concept de la sempiternelle bûche. Dans un second temps, nous nous en éloignerons tout à fait afin de vous proposer des idées originales qui s’en éloignent tout à fait, mais qui ont en commun cette gourmandise et cette vocation à flatter les papilles des grands comme des plus petits !



...par Romain Pillard.



I/ La bûche peut se décliner et s’adapter…


Au cours de cette première partie, nous n’allons pas trop nous éloigner du concept originel de la bûche de Noël, pour ce qui est de la préparation en tout cas. C’est à dire que le gâteau que nous allons vous proposer ici, présente une base de génoise classique (superposée en plusieurs couches, ce que l’on appelle un Layer cake ou gâteau à strates…) et sera fourré et / ou recouvert par un nappage de chocolat, ou de la confiture, du coulis (de fraise, de framboise, de groseille,…) un peu comme le sont habituellement les traditionnelles bûches de Noël… 

La différence principale avec une bûche dites « classique » se situera donc plutôt au niveau du visuel et non sur le plan gustatif. L’objectif principal sera donc de ne pas chercher à reproduire cet espèce de  « Tronçon de branche d’arbre » que l’on observe sur toutes les tables de France et de Navarre au soir du 24, mais plutôt de donner à vôtre gâteau une apparence circonstanciée, et pourquoi pas la forme d’un paquet ou d’un cadeau après tout ? Le moins que l’on puisse dire c’est que cela semblerait pertinent !:


Pour votre base, voici la recette de la génoise : (pour 6 personnes)

La préparation de cette pâte est relativement rapide, environ 10 minutes, sa cuisson quant à elle prend entre 15 et 20 minutes en fonction de l’épaisseur de la pâte.

Ingrédients : 125 grammes de sucre, 125 grammes de farine (T45), 4 œufs, un demi sachet de levure chimique.

Préparation :

Tout d’abord sachez que pour réussir une belle génoise, votre rapidité d’exécution et la fluidité de l’enchaînement des tâches sont des points primordiaux. Le mieux est donc de tout préparer à l’avance, pour ce qui est des quantités et des ingrédients dont vous allez avoir besoin, afin de ne pas traîner en route. Commencez par beurrer votre moule (ou plutôt votre plaque, car le dressage que nous avons prévu suppose une génoise fine et découpée afin de structurer un gâteau sur plusieurs niveaux) et faites préchauffer votre four à 180° C (thermostat 6). Bien mélanger la farine avec la levure, puis séparez les blancs des jaunes et montez les blancs en neige relevés d’une pincée de sel. Rajoutez le sucre, battez encore en ajoutant d’un seul coup les 4 jaunes d’œuf, puis ajoutez la faine et la levure au fur et à mesure. Ne laissez pas retomber votre appareil et versez-le dans le moule beurré avant d’enfourner illico presto. Laissez cuire 15 minutes et surveillez ensuite si la pâte n’est pas cuite à votre goût, puis démoulez tiède.


Vous avez désormais votre base, à savoir la génoise, et afin de s’extirper définitivement du concept de « Bûche », vous allez désormais découper votre génoise en carrés (c’est le principe du « Layer cake », le gâteau à strates). En fonction de la taille des carrés, vous pourrez confectionner un gros gâteau (25 centimètre sur 25 centimètres est un minimum) de forme cubique, que vous allez « déguiser » en cadeau...avec de la pâte à sucre par exemple pour simuler le ruban… Pour ce « gros modèle », nous vous conseillons un minimum de 5 couches de génoise, sans quoi votre gâteau aura une apparence trop aplatie pour être réaliste. Vous avez aussi la possibilité de confectionner de plus petits colis, façon portion individuelle (6 centimètres sur 6 centimètres environ), et encore une fois, jouez sur le détail du ruban pour un résultat vraiment réussi…


Notez que nous avons volontairement choisi la forme cubique, car elle est facile à obtenir, néanmoins si vous vous sentez l’âme plus créatrice, rien ne vous empêche d’essayer de confectionner un traîneau ou toute autre chose en rapport avec Noël… Renseignez-vous, il existe toutes sortes de moules pour obtenir des résultats vraiment bluffants, mais vous pouvez tout aussi bien découper un gabarit dans du carton ou utiliser un emporte-pièce.


Voilà pour la variante de la recette dites « traditionnelle » de votre bûche, à présent, nous allons nous pencher sur d’autres concepts de gâteaux qui raviront vos papilles, vos mirettes ainsi que vos convives, tout en les surprenant ! Nul besoin de cours de cuisine, suivez simplement nos instructions et vous vous régalerez, c’est 100 % garanti !


II/ A vos marques, prêts,...pâtissez !


Au fil de cette seconde partie de notre article, nous allons vous proposer 3 recettes très différentes les unes des autres, et qui auront fière allure lorsqu’elles seront apportés à table pour figurer le fameux et intemporel Gâteau de Noël.




La Tarte Chocolat-Caramel


Ingrédients :  (pour 6 personnes)

Une pâtes sablée, 50 centilitres de crème fraîche liquide, 150 grammes de sucre, 250 grammes de chocolat noir, 30 grammes de beurre demi-sel.

Préparation :

Faites préchauffer votre four à 180° C et enfournez votre pâte sablée (pour 10 minutes) que vous allez au préalable piqueter à l’aide de la fourchette. Sortez la pâte du four et laissez-la refroidir.

Pendant ce temps, vous pouvez casser le chocolat en petits morceaux et faire chauffer la crème jusqu’à ébullition avant de la verser sur le chocolat. Remuez doucement jusqu’à obtenir une ganache homogène et bien lisse. Versez la ganache sur la pâte sablée et étalez bien le tout avant de laisser un peu refroidir.

A présent il vous faut réaliser le caramel, et pour ce faire, versez le sucre dans une casserole et faites chauffer à feu doux jusqu’à obtenir un liquide de couleur brune ou ambrée (cela prend entre 3 et 4 minutes en général). Dans un même temps, faites chauffer la crème liquide et ajoutez la en petites quantités dans le caramel en remuant doucement pour ne pas faire gicler d’éclaboussures, car c’est brûlant.

Il ne vous reste plus qu’à couler votre caramel sur la tarte au chocolat, avec une poche à douille ou avec la pointe d’un couteau. Vous pouvez faire les dessins que vous souhaitez :arabesques, carreaux, ronds, profils de sapin…

Vous pouvez vous régaler de votre tarte avec le caramel encore chaud, ou bien vous pouvez aussi la remiser au réfrigérateur pour que tout soit frais à la dégustation. A vous de voir en fonction de votre préférence !


La Charlotte tiramisu


Ingrédients : (pour 6 personnes)

3 jaunes d’œufs, 4 grammes de gélatine, 250 grammes de mascarpone, 90 de sucre, 30 centilitres de crème fleurette, une trentaine de biscuits à la cuillère, 25 centilitres de café et du cacao en poudre.

Préparation :

Pour la crème mascarpone, laissez tremper les feuilles de gélatine dans de l’eau fraîche, dans un même temps, faites chauffer 40 centilitres d’eau avec le sucre jusqu’à 117°C (utilisez un thermomètre de cuisson pour être bien précis). Par ailleurs, fouettez  les jaunes d’œuf  à vive allure, puis versez le sirop à 117° C et ajoutez la gélatine avant de fouetter à nouveau pendant 5 bonnes minutes. Vous pouvez à présent ajouter la crème mascarpone et utiliser le fouet pour encore une minute.

Dans un autre récipient, fouettez la crème fleurette jusqu’à l’obtention d’une chantilly bien ferme avant de l’incorporer au mascarpone.

Tapissez votre moule à Charlotte avec du papier à cuisson, puis plongez vos biscuits 1 seconde chacun dans le café avant de les disposer sur le fond et sur le pourtour du moule (côté sucré contre la paroi). Versez environ la moitié de la crème dans le moule, puis placez les biscuits trempés dans le café restants avant de recouvrir le tout avec ce qu’il vous reste de crème. Filmez le tout et essayez de tasser l’ensemble sans trop forcer, délicatement, puis remisez au frais et laissez reposer une nuit au frais, au minimum.

Lorsque vous allez servir, démoulez la Charlotte sur le plat prévu à cet effet et vous pouvez librement la décorer avec une poche à douille et un peu de crème restante, ou bien des pépites ou des copeaux de chocolat...puis peaufinez l’ensemble en saupoudrant le tout avec du cacao en poudre et un peu de sucre glace. Il ne vous reste plus qu’à servir, à vous régaler, et à récolter les louanges… !





Le gâteau de crêpes


La recette que nous allons vous proposer sera accompagnée d’une garniture de ganache au chocolat blanc, mais libre à vous de varier les plaisirs… Pour information, vous pouvez tout aussi bien utiliser du chocolat noir ou au lait, des coulis de fruits, ou encore de la chantilly (en alternance avec les fruits par exemple…). Ceci étant dit, voici la recette de ce véritable « château de crêpes » qui fera sensation, c’est garanti, à l’heure du dessert de votre repas de Noël.


Ingrédients :

Pour les crêpes → 200 grammes de farine, 50 centilitres de lait, 2 œufs, 45 grammes de beurre, 1 sachet de sucre vanillé.

Pour la ganache → 5 blancs d’œufs (soit environ 140 à 150 grammes), 100 grammes de chocolat blanc,  280 grammes de sucre, 300 grammes de beurre (à température ambiante).

Préparation :

La pâte à crêpes → dans un récipient, mélangez la farine, le sucre vanillé, le lait ainsi que les œufs jusqu’à obtenir un appareil homogène. Ensuite, vous pouvez ajouter le beurre que vous avez fait fondre au préalable et mélangez  de nouveau… Votre pâte doit reposer une petite heure dans l’idéal, ensuite, vous n’aurez plus qu’à confectionner vos crêpes !

La ganache → faites fondre le chocolat au bain marie et battez les blancs d’œufs et le sucre entre 8 et 10 minutes (au bain marie également, pour avoir une température idéale). Ôtez le récipient du feu et battez les blancs jusqu’à ce qu’ils deviennent bien fermes. Ajoutez le beurre sans à-coups, régulièrement, pas trop vite, afin de bien l’incorporer, puis terminez par le chocolat. Versez le tout dans une poche à douille ou autre et remisez au frais.

Le montage → tartinez un peu de votre ganache sur la première crêpe (celle qui sera la base de la pile du gâteau), puis déposez une nouvelle crêpe par dessus et répétez l’opération autant de fois que nécessaire pour terminer votre stock de crêpes…

Une fois que c’est fait, vous n’avez plus qu’à placer le gâteau au frigo afin que l’ensemble raffermisse et soit vraiment bien stable à l’heure où il faudra le découper. Nous vous laissons maître de la décoration, mais nous suggérons d’éviter tout ce qui a trop de matière car cela se marie mal avec la texture des crêpes (pâte d’amande, etc.)


Conclusion :


Vous l’aurez compris, ce n’est pas parce que Noël est une tradition magnifique et merveilleuse qu’il faut nécessairement prôner le conservatisme à tous les étages pour ce qui est de la période ! 

Un peu d’originalité n’a jamais fait de mal, et si personne n’est prêt à faire une croix sur les cadeaux de Noël dans les petits souliers, la sempiternelle bûche quant à elle, peut tout à fait être remise au goût du jour, voire remplacée par un autre Christmas cake, sans que l’on voit cela comme un crime de lèse majesté !

Nous  espérons que notre variante de bûche en forme de paquet cadeau, ainsi que nos 3 recettes spéciales pour enchanter tables et palais sauront vous amener à revisiter le dessert de votre repas du réveillon cette année. Et si décidément vous considérez que la bûche est un élément inamovible de votre menu, alors rien ne vous empêche de prévoir un autre dessert parmi ceux que nous vous avons proposés, car nous vous le garantissons, ils seront un succès auprès des gourmands les plus difficiles à combler !



Famille Débordée Ou Pas





0 Commentaires